• ¡Welcome to Square Theme!
  • This news are in header template.
  • Please ignore this message.
Bienvenue, Visiteur ! Connexion S’enregistrer


Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
garniture toit a recoller
#1
Bonjour les fondu(e)s
De 850  j entends
Sur mon break 850  j ai la garniture qui s est décollée partiellement en son centre et qui commence a "pendouiller"
QQ un a t'il déjà eu ce probleme ?
quelle colle ??? (neoprene liquide ???) avec une seringue ???? ou entaille et spatule ???
Merci de partager vos experiences

Volvo 850 break - 2.5 20s GLT - 1994 - 285 000 kms
Ambassadeur itinérant du BUZET
 
Reply
#2
Ça m’intéresse aussi.

Mon ciel de toit attends patiemment dans le garage que j'aie le courage.

855 2.5L 20s GPL Necam Série 1
854 2.5L 10s GPL Necam Série 1.5 en chantier (perpétuel)
Chrysler Voyager S3 2.4L 16v GPL Necam -> A vendre
Renault 4 0.845L en(core plus en) pièces -> restauration en cours
Renault trafic 2 2.0L 16v GPL Ag sgi -> me fait plein de misères
 
Reply
#3
Pareil. J'ai lu quelque part que quelqu'un avait recollé le tissu avec de la colle à papier peint. Mais pour cela il faut sortir le ciel de toit en entier, est-ce réalisable facilement d'enlever le ciel de toit en entier sur nos vielles biques ?

Volvo 854 2.5L 10s GLT 1997 + GPL AutoGas - 440 000 kms
Volvo 855 2.5L 20s Summum 1995 - 326 000 kms
Volvo 854 2.5L 20s GLT BA 1994 + GPL Necam Koltec - 360 000 kms
Volvo XC90 2,5L T Xenium BA 2004 - 185 000 Kms
 
Reply
#4
Bonjour
Voici qq éléments récoltés ci ou là
d'abord : ce probleme de décollement (pas forcément de décollage !) de ciel de toit n'est pas rare et a fait l'objet de pas mal de comm sur les forums.
Parmi les marques objet (au hasard de ma lecture, ... Honda, Peugeot, Citroën-- plusieurs fois )

Les techniques utilisées passent soit (a) par le demontage du ciel de toit soit (b) en laissant le CdT en place

Dans le premier cas (démontage) : démontage ensemble support + CdT; nettoyage (A SEC car risque de voir le CdT d origine retrécir); gratter le support (souvent cité comme difficile/ fastidieux; enduire de colle néoprène (ou de colle de tapisserie); maroufler; séchage et remontage.
Dans le second : utilisation de punaises ou lattes qui défigurent le toit qui sont agrafées dans la mousse isolante adhérant au toit. Risque évident : défiguration du CdT.

Je cherche encore une colle en spray munie d'un tube (façon bombe de mousse polyuréthane) qui puisse me permettre sans démontage mais en ouvrant des trous minuscules (inf 5mm diam) dans le CdT. Pulverisation de la colle en place . Marouglage
On trouve des bombes aerosols sans probleme mais pas avec canules/ embouts qui permettent d introduire de facon propre la bonbonne entre la toile et le Toit...
SI vous en voyez ....merci de signaler...
A bientot
Ctaup

Volvo 850 break - 2.5 20s GLT - 1994 - 285 000 kms
Ambassadeur itinérant du BUZET
 
Reply
#5
au pire tu prend une bombe de colle et tu lui met un embout de wd40 ou autre le diametre de sortie de bombe sont généralement les même...
 
Reply
#6
j'ai eu une 850 avec ce problème
le gars qui était fin et délicat avait donné un grand coup de cutter en espérant passer une bombe néoprène par là Angry
dommage que l'on n'écartèle plus ...

supplément gratuit

les ciels sont de 2 types : éco, toucher dur et luxe, toucher "mou"
sur mon "parc", le modèle dur ne semble pas se décoller, le mou oui

dans ce cas, derrière le tissu, on sent une poudre qui peut être soit la colle seule qui farine, soit la colle plus la surface du molleton, comme les vieux rembourrages polyester de canap' qui partent en poussière

quoiqu'il en soit cette poudre interdit un collage à la russe par un trou ou les bords, à moins que le décollement ne se fasse que sur le bord
en plus, espérer manier une bombe, diriger un jet de colle, sans faire de surépaisseur, dans ces conditions, c'est de la folie douce
c'est 100 plus dur que la peinture en bombe sans coulures

intermède pour un léger décollement d'un bord (qq cm) : j'ai écarté délicatement et enduit la façe arrière du tissu "poudreux" avec de la néoprène liquide (spatule) - cela tient (un an de cela)
si on tire trop, on décolle plus loin...

dans les autres cas une seule solution si on veut du propre : déposer le ciel
c'est expliqué dans l'EA et c'est du taf pour le sortir par la porte sans le plier...

toute intervention de l'intérieur sera très certainement "moins bien" avec autant de plis qu'on voudra, à moins de coller du jersey qu'on trouve partout, bien brillant...

y'a aussi les dalles plafond en polystyrène - on trouve de beaux motifs Big Grin

une fois déposé - là je suppose - deux cas
le molleton est sain
(la poussière ne vient que de la colle) : aspirer brosser et pareil pour le tissu, en le lavant avec précaution - le mieux serait encore de le remplacer à la rigueur

recoller le même tissu, donc sans marge latérale, est très difficile / impossible avec une néoprène : il faudrait un positionneur comme pour les déco de toits - la moindre traction se verrait (plis, irisation...)
un tissu débordant, collé à partir du centre, sans tension, serait plus facile donc (ou coupe après)

je conseillerais une colle "lente", genre colle à moquette, passée au pistolet (pas de tartine, d'atteinte au molleton...)

il y a une technique possible, quoique délicate dans la pratique (déjà utilisée par vdlc pour du placage bois, avec de la néoprène)
on encolle séparément le tissu et le ciel de néoprène (bombe)
dès que la colle ne poisse plus, il faut faire vite :
on place sur le ciel une feuille de polyéthylène souple, transparente (du polyane fin)
on pose dessus le tissu encollé, qui doit venir parfaitement aux bords du ciel
un aide retient sur un des bords le tissu qui ne doit plus riper
un deuxième aide retire le polyane tout doucement, depuis le bord opposé
le troisième personnage maroufle le tissu au fur et à mesure (délicat) avec un rouleau mousse de peintre
en même temps, il surveille que le tissu ne ripe pas d'un coté ou l'autre

on voit que c'est déjà assez pointu, sur une table, alors, dans la caisse, par en dessous... Confused

le molleton part en sucette ou le doute existe :
on l'enlève ou remplace
on recolle un molleton (mousse) à la néoprène
faire un essai pour voir si la colle tient assez !
et on fait comme ci-dessus
 
Reply
#7
Complément, pour les fadas Big Grin

 
Il est probable que le revêtement d'origine du ciel était doublé de la mousse (on trouve ce genre de tissus en ameublement et certainement chez un sellier garnisseur).
 
C'est donc la mousse qui était collée sur le ciel rigide. Le décollement constaté traduit l'altération de l'interface mousse / tissu.
 
Il est hautement improbable d'espérer un collage sur la mousse qui se réduit en poussière au moindre frottement, surtout avec un bombe, par des trous isolés
 
Solutions envisageables en place en réemployant le tissu, sans molleton ou avec un tissu neuf molletonné – ce qui facilitera la pose avec une marge tout autour
 
Décoller le tissu du ciel
Eliminer la mousse à l'envers, le laver (si réemploi)
Racler la mousse du ciel, dépoussiérer
Positionner le tissu, le centrer en le calant avec des planchettes revêtues de mousse, sur chandelles
Libérer le tissu sur un tiers / la moitié du ciel
Encoller le ciel avec une spatule à dents fines et une colle à moquette murale, blanche une fois sèche
Appliquer le tissu sans le déplacer, en marouflant avec un rouleau mousse, ce qui évitera de voir la colle traverser le tissu…
Poursuivre…
 
Une précaution pour les bords avant et arrière : la tranche du tissu sera visible. Il faudra donc couper avec grand soin, sans déchirer le tissu et plutôt en biais pour ne pas laisser la mousse apparente…
Ce sera le point délicat mais chacun à sa notion de "bien fini"
Un profil plastique en U pourrait finir proprement ces bords – à trouver !
 
Une autre approche serait de faire les découpes avant et arrière avant de coller puis d'amincir la mousse par ponçage.  Le collage en rive, sur le tissu seul, serait plus discret.
Le positionnement avant collage sera plus délicat par contre, mais ceux qui ont déjà remplacé un joint de cocotte SEB sauront comment procéder !
 
Il ne faut évidemment pas de colle néoprène, mais une colle à prise lente qui permet aussi le repentir… Mais ne pas trop compter dessus car cela peut détendre le tissu (à tester)
 
Il faut bien préparer, imaginer l'accès en sachant comment se placer à chaque phase, faire un test pour voir comment se comporte la colle (temps ouvert), le tissu… Travailler par temps frais !
Le but, c'est quand même de faire en prestation digne de votre Volvo, non ?
Avant de saloper le taff, posez-vous la question de savoir si vous achèteriez votre caisse avec un ciel de toit torchonné !
 
Reply
#8
Complément, pour les fadas Big Grin

 
Il est probable que le revêtement d'origine du ciel était doublé de la mousse (on trouve ce genre de tissus en ameublement et certainement chez un sellier garnisseur).
 
C'est donc la mousse qui était collée sur le ciel rigide. Le décollement constaté traduit l'altération de l'interface mousse / tissu.
 
Il est hautement improbable d'espérer un collage sur la mousse qui se réduit en poussière au moindre frottement, surtout avec un bombe, par des trous isolés
 
Solutions envisageables en place en réemployant le tissu, sans molleton ou avec un tissu neuf molletonné – ce qui facilitera la pose avec une marge tout autour
 
Décoller le tissu du ciel
Eliminer la mousse à l'envers, le laver (si réemploi)
Racler la mousse du ciel, dépoussiérer
Positionner le tissu, le centrer en le calant avec des planchettes revêtues de mousse, sur chandelles
Libérer le tissu sur un tiers / la moitié du ciel
Encoller le ciel avec une spatule à dents fines et une colle à moquette murale, blanche une fois sèche
Appliquer le tissu sans le déplacer, en marouflant avec un rouleau mousse, ce qui évitera de voir la colle traverser le tissu…
Poursuivre…
 
Une précaution pour les bords avant et arrière : la tranche du tissu sera visible. Il faudra donc couper avec grand soin, sans déchirer le tissu et plutôt en biais pour ne pas laisser la mousse apparente…
Ce sera le point délicat mais chacun à sa notion de "bien fini"
Un profil plastique en U pourrait finir proprement ces bords – à trouver !
 
Une autre approche serait de faire les découpes avant et arrière avant de coller puis d'amincir la mousse par ponçage.  Le collage en rive, sur le tissu seul, serait plus discret.
Le positionnement avant collage sera plus délicat par contre, mais ceux qui ont déjà remplacé un joint de cocotte SEB sauront comment procéder !
 
Il ne faut évidemment pas de colle néoprène, mais une colle à prise lente qui permet aussi le repentir… Mais ne pas trop compter dessus car cela peut détendre le tissu (à tester)
 
Il faut bien préparer, imaginer l'accès en sachant comment se placer à chaque phase, faire un test pour voir comment se comporte la colle (temps ouvert), le tissu… Travailler par temps frais !
Le but, c'est quand même de faire en prestation digne de votre Volvo, non ?
Avant de saloper le taff, posez-vous la question de savoir si vous achèteriez votre caisse avec un ciel de toit torchonné !
 
Reply
#9
(04-08-2015, 12:56:30)ronanbreizh49 a écrit : au pire tu prend une bombe de colle et tu lui met un embout de wd40 ou autre le diametre de sortie de bombe sont généralement les même...

Oui c est vrai ... je doute cependant que ca va se boucher illico presto ... at que c est pour ca qu ils ne vendent pas les bombes avec une canule .... trop facile
M%ais c est une idee.. Merci

Volvo 850 break - 2.5 20s GLT - 1994 - 285 000 kms
Ambassadeur itinérant du BUZET
 
Reply
#10
Comme le ciel ne pendouille pas encore mais c est decollé en son centre sur un carré de 80x80cm je vais essayer de faire qq chose d epropre sans avoir a demonter le ciel de toit ou encore sans avoir a mettre la caisse les 4 roues en l air pour faire plus a l aise

J imaginais pas comment ce genre de pb tout con pouvait avoir un effet mobilisateur sur le forum
je vous tiens au courant

Volvo 850 break - 2.5 20s GLT - 1994 - 285 000 kms
Ambassadeur itinérant du BUZET
 
Reply
#11
à part mettre des agrafes tous les 5 cm, je te vois mal parti...
peut y avoir qq variations, des bonnes idées en plus de ce que j'ai déblatéré, mais pour faire du propre, je ne vois guère d'autre solution
dans ce domaine, la marche arrière est exclue : quand tu auras perforé le toit, mis des placards de colle, ce sera sans retour
le plus raisonnable , c'est de démonter le ciel - tu peux rouler sans ! et de le refaire tranquillement
tu peux aussi enlever le tissu, brosser et rouler sans tissu... et conserver le tissu, proprement
cette dernière solution a l'avantage de préserver le futur, pour toi ou le futur proprio

chacun ses exigences mais un ciel flingué, j'achète pas
 
Reply
#12
je te suis a 100% ... heureusement mon ciel de toit n est que tres partiellement affecté par ce phenomene.... ce qui me laisse un peu de delai pour voir venir.... sans probleme. Je suis le seul a me rendre compte du decollement partiel

Volvo 850 break - 2.5 20s GLT - 1994 - 285 000 kms
Ambassadeur itinérant du BUZET
 
Reply
#13
j'avais le pb sur ma v40 et des petite épingle a tête en boule (que j'ai peint argent) que j'ai patiament positionnées (200!) pour faire un effet matellassé...ça fait un peu bling bling mais j'aime bien...la colle passe pour ma par au trvavers du tissu et rend trés "merdouille"...je préfère mes épingle...

adepte de gros cubes, fabricant de ptits cubesCool
actuellement:une sage v40 2l16v de 97> game cube
les disparues
une 850 GLT 2.5 20V que l'on entendait arriver (KLANG KLANG COUIC COUIC..)qui s'est enfin tue dans le fossé...rubik's cube
une 850 T5 qui a donner son corp à la science >apéricube
 xantia 2Li , 205junior, r11gtx,néxia, 405...toutes fan de césar...
 
Reply
#14
(10-08-2015, 16:43:42)slim a écrit : j'avais le pb sur ma v40 et des petite épingle a tête en boule (que j'ai peint argent) que j'ai patiament positionnées (200!) pour faire un effet matellassé...ça fait un peu bling bling mais j'aime bien...la colle passe pour ma par au trvavers du tissu et rend trés "merdouille"...je préfère mes épingle...

Merci... je vais essayer

Volvo 850 break - 2.5 20s GLT - 1994 - 285 000 kms
Ambassadeur itinérant du BUZET
 
Reply
  


Atteindre :


Browsing: 1 visiteur(s)